Histoire

Une brève histoire des chapitres suisses d’ISOC

Un “Geneva Chapter” d’ISOC a été fondé vers 1995 avec le statut d’association sans but lucratif de droit suisse. Ce chapitre était membre de l’Internet Society au même titre que des chapitres nationaux et utilisait les adresses web www.isocgva.ch et www.isoc.ch. Ce chapitre a été très actif durant de nombreuses années et tenait habituellement ses réunions au Club suisse de la presse.

Le courriel ci-dessous, daté du 11 octobre 2003, est une invitation typique de ces années :

From: “Internet Society Geneva”
Subject: ISOC GVA: 23rd October, 6pm, Geneva: Special guest: Fred Baker, ISOC Chairman of the Board and former IETF Chair
Date: Sat, 11 Oct 2003 13:41:28 +0200

Chers membres et supporters,

Nous testons un nouveau programme d’envoi de messages et nous excusons par avance pour tout inconvenient qu’il pourrait generer.
——————————————————————-
QUAND: Jeudi 23 2003, dès 18 heures
OU: GENEVE – SUISSE
Langue anglais
Lieu: Club suisse de la presse, la Pastorale, 106, route de Ferney, Geneve
Entree libre
Organisateur: Internet Society Genève
Aperitif offert par le Club suisse de la presse
Inscription & details: http://www.isoc.ch/events/octobre.htm
——————————————————————-
Orateur:

FRED BAKER
ISOC Chairman of the Board
FRED BAKER
President de l’ISOC

“Des douleurs croissantes, l’Internet à l’adolescence”
Fred Baker travaille dans l’industrie des telecommunications depuis 1978 à la construction de multiplexeurs statistiques, de terminaux pour serveurs, de ponts et de routeurs.

Chez Cisco Systems, ses principaux centres d’intérêt concernent l’amélioration de la qualité du service pour le trafic en temps réel et le trafic non-prioritaire, le développement d routage et es processus d’adressage ainsi que des questions liées au respect des normes légales et à l’utilisation d’Internet dans des cas d’urgence.

En sus de ses tâches de développement de produit, il est Cisco Fellow et à ce titre conseille la direction quant aux tendances dans l’industrie et aux stratégies d’entreprise appropriées.

Il preside en outre le conseil d’administration de l’Internet Society. Ses principales contributions e matière de standardisation nt ete pour l’IETF, qu’il a preside de 1996 a 2001 et comme membre du comité d’architecture de l’Internet de 1996 a 2003. Dans ce cadre, il a contribue à la gestion du reseau, à l’OSPF et a Ad Hoc Routing, PPP et rame Relay, les services integres et differencies, les architctures QoS et RSVP.

Au plaisir de vous voir
Meilleurs messages
Stephane Koch
—————————————————————————
Inscription & details: http://www.isoc.ch/events/octobre.htm
—————————————————————————

Merci a nos sponsors :
***************************
Club Suisse de la Presse: http://www.pressclub.ch/
Le Temps: http://www.letemps.ch/
Obital & Cie: http://www.orbital.ch/
Toutlecontenu.com: http://www.toutlecontenu.com

Contact:
Stephane Koch
Internet Society Geneva, President
Email: [EMAIL PROTECTED]
Web: www.isocgva.ch
Fax: +41 22 731 6007
Mobile: +41 79 607 57 33
_________________________________________________
Felix Curinga

S’il vous plait ne m’envoyez pas des fichiers attaches Word ou PowerPoint
Voyez http://www.fsf.org/philosophy/no-word-attachments.html

[EMAIL PROTECTED] Maillist-Archive:
http://www.mail-archive.com/swinog%40swinog.ch/

Le chapitre genevois d’ISOC a organisé régulièrement des réunions publiques, a aidé ses membres à animer des groupes consacrés à des sujets spécifiques (et en particulier le Groupe d’intérêt de Genève pour les Pays en Développement ou Geneva Developing Countries Special Interest Group – DevSIG) ; il a fourni des informations et des sessions de formation quant à l’internet et aux sujets en lien avec ce réseau, a participé à des projets locaux et internationaux et, à travers son implication dans ISOC au plan global, a travaillé à e que l’internet reste ouvert, accessible, abordable et au service de tous.

En 1998, une grande réunion INET a été organisée à Palexpo, le centre de congrès de Genève, et, dès mai 2002, le chapitre genevois a été impliqué ans la préparation du Sommet mondial de la société civile sur la société l’information qui s’est tenu à Genève en décembre 2003 avec l’étiquette d’avoir été « le premier sommet international dans lequel la société civile a été officiellement reconnue comme un acteur-clé dans le développement des technologies de l’information et de la communication. »
A la même époque, ISIC Genève a annoncé être le seul chapitre bilingue (français et anglais).

Les principaux membres du comité, qui y ont siégé durant de nombreuses années, sont Stéphane Koch (président), Pierre-André Rion et Rosa Delgado.

Lors d’une séance le 26 novembre 2009 à l’Hôtel Cornavin, le comité a annoncé sa démission. Selon le procès-verbal de cette séance, « la principale raison de ce retrait est la fermeture arbitraire du chapitre genevois par ISOC Monde. » Ce même procès-verbal reconnaît cependant qu’aucune assemblée générale n’avait eu lieu depuis trois ans et qu’ainsi aucune élection n’avait été organisée dans ce laps de temps et que « le chapitre se reposait uniquement sur quelques membres du comité pour ses activités. L’énergie nécessaire à celles-ci avait épuisé le comité et les membres. »

L’ISOC Monde a pour sa part expliqué la fermeture de ce chapitre par « la pratique usuelle de fermer les chapitres inactifs, tels ceux de Washington DC, de France et de Genève. »

Vers la fin de 2009, des plans pour réformer le chapitre genevois et le transformer en chapitre suisse se firent jour. Lors d’une première séance (re)constitutive le 13 janvier 2010, les 17 personnes présentes dans le siège européen d’ISOC à Genève ont discuté pour la première fois de diverses propositions. Il a fallu une seconde réunion de ressuscitation à Genève le 17 février 2010 pour parvenir à un projet de transition, formalisé le 18 février et à la nomination d’une équipe de transition de quelque dix bénévoles dont la tâche était de créer un chapitre suisse d’ISOC.

Le pas suivant a été la reconnaissance par l’ISOC. Chose faite le 9 mai 2012, lorsque le comité central a admis le nouveau chapitre dans la famille mondiale.

Depuis lors, le chapitre suisse de l’ISOC a organisé plusieurs évènements, dont des réunions afterwork informelles à Zurich et Genève, la co-organisation d’un évènment consacré à l’IPv6 avec le groupe IPv6 suisse ainsi que deux rassemblements à caractère politique à Berne, capitale fédérale du pays :
27 novembre 2012, « L’Internet menacé », avec le conseiller nationale (membre du parlement) Balthasar Glaettli, entrepreneur et homme politique, et Brian Trammell, chercheur à l’Ecole polytechnique fédérale de Zurich (ETHZ) ;
8 mars 2013, “WCIT Digest”, un panel avec Frédéric Riehl, vice-directeur de l’OFCOM et responsable des relations internationales, Richard Hill, consultant indépendant et ancien employé de l’UIT, et Markus Kummer, vice-président Public Policy de l’Internet Society.
Chacun de ces évènements a attiré un nombre important de participants et le comité a reçu de nombreuses réactions positives.

Depuis 2013, ISOC-CH a rassemblé plus de cent membres de l’ensemble du pays pour des évènements sur des thématiques qui sont à la fois d’intérêts pour ces membres et des priorités pour ISOC. Le chapitre projette d’organiser d’autres évènements à Berne, Genève, Zurich et d’autres régions de Suisse dans l’année qui vient et au-delà.