La loi sur les jeux d’argent fragilise internet

D’un point de vue technique, nous avons deux réserves principales quant au blocage d’internet. D’une part, la complexité croissante du réseau des réseau fait que les blocages affectent des utilisateurs non concernés ; d’autre part, ils sapent les efforts visant à accroître la sécurité d’internet.

Il existe aujourd’hui un grand nombre de possibilités aisées de contourner un blocage d’internet. Pourquoi dès lors sommes-nous si préoccupés ? Parce que les blocages ont des effets secondaires : ils n’atteignent pas les personnes qu’ils veulent atteindre. Visiter un casino en ligne étranger est un jeu d’enfant pour les aficionados, tandis que des utilisateurs du web moins bien informés des ruses possibles se retrouveront face à des mises en gardes surprenantes. En effet, les blocages ne peuvent être circonscrits avec précision aux sites des casinos étrangers, ils affecteront aussi des internautes lambda et des sites sans lien avec les jeux d’argent. Cela peut avoir comme conséquence une perte de chiffre d’affaires pour des commerces en ligne ou la disparition d’emails qui auraient été mal routés en raison des blocages.

Le Conseil fédéral ne cesse d’affirmer qu’il y a une valeur éducative dans les blocages. Il croit que les joueurs seront redirigés vers une page web officielle informant que les jeux d’argent un ligne auprès d’opérateurs étrangers ne sont pas autorisés en Suisse.

Mais cette transparence n’est pas acquise. Les techniciens savent que les pages d’information ne sont affichées que dans une minorité de cas, car lors de communications encryptées, c’est le plus souvent une mise en garde contre le phishing est montrée à l’écran. Celle-ci informe que des attaquants pourraient tenter de s’emparer d’informations privées telles que mots de passe ou numéros de cartes de crédit. Cela montre que l’Etat veut littéralement contraindre les providers à utiliser les mêmes astuces techniques qu’utilisent les fraudeurs du web.

De nombreux internautes vont essayer de se débarrasser de ces fausses alarmes irritantes.Mais intervenir de manière peu experte sur ces mises en garde aboutit à ce que l’appareil utilisé pour surfer, que ce soit un smartphone, une tablette ou un ordinateur, n’avertira à l’avenir plus son propriétaire des tentatives de fraudes auxquelles il sera confronté. Cela signifie en clair que des mesures qui doivent contribuer à accroître la sécurité d’internet sont sapée par la mise en œuvre des blocages. La loi sur les jeux d’argent fragilise internet.

Comment le Conseil fédéral et les Chambres ont-ils pu quand même se convaincre que le blocage d’URL et la redirection vers une page officielle fonctionnent ? L’Office fédéral de la justice avait procédé à des recherches approfondies en 2012, notamment quant aux expériences à l’étranger.

Depuis, internet s’est développé à grande vitesse, notamment quant à sa sécurité. Alors qu’en 2012 la plupart des sites web n’existaient qu’en version non protégée, quelque 80% du trafic sur le web est aujourd’hui crypté. En outre, les casinos doivent recourir à des mesures de sécurité supplémentaires pour éviter les escroqueries, de sorte que la part des sites web de jeux encryptés est aujourd’hui proche de 100%. De ce fait, la page officielle d’information ne sera pratiquement jamais affichée, en particulier lors de « visistes » de casinos étrangers.

Les constants faits en 2012 par l’Office fédéral de la justice sont devenus depuis largement obsolètes – au moins ce qui concerne le blocage de sites web.

NON à la Loi sur les jeux d’argent (LJar)!

 

Gratitude

Merci à nôtre membre Michel Chevallier pour le grand soutien avec la traduction!

May 18th, 2018 by | Posted in DNSSEC, Network Blocking, News |

Comments are closed.